Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

La fraternité, c'est maintenant !

Festi'Frat à l'Institut d'Anchin

le Samedi 11 juin 2016

 

"La fraternité, c'est remettre à l'endroit ce qui est à l'envers""J'ai peur que le ciel ne pleure à cause du manque de fraternité""Si je tends la main vers l'autre, mon corps fait un F comme fraternité", "Waw ! C'est super de rencontrer la fraternité !" : ces légendes de caricatures de Luc Aerens, diacre bruxellois et clown, donnaient bien le ton de Festi'Frat qui s'est vécu, à l'institut d'Anchin, samedi dernier, journée nationale du Bien ... être. Par centaines, accueillis par Philippe - "saluons notre voisin, excellente journée en fraternité" -,  certains participants ont du reconnaître les accents de Diaconia 2013 et son leitmotiv "Servons la fraternité !", le Livre des merveilles et des fragilités étant présent sur une table. La chorale "Les P'tits bonheurs" mettait l'ambiance avec "Y 'a l'colibri" et son refrain décapant : "Heureusement, heureusement, heureusement, y'a l'colibri qui fait sa part". Une légende à (re) découvrir. Sous l'estrade extérieure, la banderole "Place et parole des pauvres" a permis d'apprendre l'existence de ce groupe informel constitué des Groupes de partage Solidarité quartiers, de la chorale qu'anime avec passion Yves Garbez (en gestation d'un prochain spectacle sur les Migrants) et de l'accueil de jour pour personnes à la rue "La Pause" de l'antenne du secours catholique, à Cambrai. Marie-Antoinette, Jacqueline et Roger ont témoigné : "La fraternité, c'est gagner en égalité, c'est aussi la dignité de soi et des autres car on a tous une humanité commune ... Le goût (de vivre) que l'on reprend vient souvent des autres". A leur tour, Axel, Eric et Mohamed, nouveaux confirmés, ont partagé en public : "La vie même de Jésus-Christ nous fait vivre en fraternité". En 6x6, assis ou debout, l'assemblée était invitée à s'interroger : "Qu'est-ce qui m'interpelle dans ce que je viens d'entendre ? Qu'ai-je aimé, qu'est-ce que je n'ai pas apprécié ? Que faut-il faire là où je suis pour que gagne la fraternité ?".

 

Chez moi, chez nous

 

La table ronde du matin a permis d'entendre Sœur Marie-Stella, religieuse hospitalière au Togo, auteur de "Vivre dans l'Espérance" (Bayard, 2013), Jean-Claude Caillaux, fondateur de La Pierre d'Angle Fraternité Quart Monde, et Mgr Garnier. Jean-Claude a interrogé : "Beaucoup ne sont pas avec nous aujourd'hui, convaincus qu'ils n'ont rien à dire et ne comptent pour personne. Quand vivrons-nous le 'Je suis chez moi quand j'ai l'impression que c'est chez nous' ? ". "Soyons sûrs qu'aux yeux du Père qui est le nôtre, le dernier des derniers est le premier de tous. D'où que nous venons, qui que nous soyons, nous avons la première place dans le cœur du Christ et dans celui de l'Eglise. Oui, la fraternité est un combat permanent à mener" a encouragé le Père évêque, ajoutant : "La charité reçue du Christ, nous avons à la donner". La trentaine d'ateliers, l'après-midi, a permis d'aller profond et au large de cette valeur que conjuguent croyants et non-croyants. La présence du groupe "Les Indignés" (Douchy les Mines) et son atelier "Non à l'injustice, non à l'indifférence" traduisait bien cette volonté de "se serrer les coudes, car en s'indignant on existe !" (Johan, responsable). Une célébration non eucharistique concluait la journée : Luc Aerens a relu l'évangile de la guérison de l'aveugle de Jéricho, avec le regard de la fraternité (voir la vidéo)

 

Festi'Frat ? Une belle occasion de faire jaillir la fraternité !

 

Au total, une très belle journée sous le soleil, saluée par Mgr Garnier (voir son entretien RCF du 17 juin), qui s'inscrit dans la ligne du travail amorcé, depuis 2006, par l'équipe des Assises du territoire et ses prolongements dans le diocèse : on pense à Diaconia 2013 et, plus modestement, aux belles pousses semées ici et là dans nos douze doyennés, que la Quinzaine diocésaine/Eglise de Cambrai sait mettre en valeur.
 
Bravo aux ateliers de Festi'Frat et leurs animateurs, l'intelligence des thèmes, l'humour et l'amour.
 
Que ce rassemblement reste gravé dans notre mémoire de diocésain(e) pour, toujours, avancer au large et en eau profonde !

 

 

Philippe Courcier

 

 

NB : durant la journée, notre évêque - il a aimé rappeler que sa devise épiscopale (1990) était "Enracinés dans la charité" (autre traduction d'"Immergés dans l'amour" que l'on trouve sur le site de l'Eglise de France) - s'est montré attentif, chaleureux, passionné, communiant à la fraternité de ses diocésains, connus ou ... pas encore. Revenait en mémoire la belle fête de Pentecôte 2011, stade Nungesser à Valenciennes, un certain ... 13 juin 2011.  

 

 

>>> Fest'Frat : le festival de la fraternité
Revivez cette magnifique journée sur festifrat.cathocambrai.com/  :

reportages, photos, vidéos, témoignages...

 

Article publié par Paroisse St-Maurand St-Amé de Douai • Publié Dimanche 12 juin 2016 • 1692 visites

Haut de page